#NOUVEAU 

Inscrivez-vous à la

NEWSLETTER MAMAN TRAVAILLE

 

Votre email :

 

 

Devenir Fan

« Bienvenue au forum des mompreneurs ! | Accueil | Bon plan Maman Travaille: Réduction sur les tableaux Mapie Spisoni ! »

mercredi 11 mars 2009

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a0105358bb421970c0112794746ad28a4

Voici les sites qui parlent de Si votre fille de 9 ans se fait violer et tombe enceinte, ne l'aidez pas à avorter ! :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

nadia

Je tremble en lisant cet article en pensant à cette petite fille !!!! quel traumatisme...l'avortement etait vital, indispensable !!!! elle a déjà été traumatisée, on ne va pas non plus lui rajouter des enfants d'un viol incestueux à 9 ans !!! de quoi se suicider

je ne suis pas pour la violence, mais je crois que si cela avait été ma fille (et dans l'hypothèse où je n'ai rien vu ce qui dans ce cas me parait bizarre), je crois que je tuerai cet homme !!!!!!!

Karine

Bonjour,
Tu as exactement traduit ce que je ressens, en plus d'une profonde honte d'être catholique.
Je n'avais pas entendu cette histoire à la télé (je ne la regarde pas) mais une collègue me l'a raconté et je ne tenais plus sur ma chaise devant tant d'horreur. J'ai trop honte ! Je ne sais pas ce qui peut être fait pour montrer l'indignation collective (genre une pétition pour notre bon pape) mais s'il y a quelque chose je participe à 200 %.

Marlène (Maman Travaille)

@ Nadia: je partage ton avis ! ça hérisse le poil cette affaire. je ne sais pas ce que je ferais si c'était ma fille ! et je n'ai même pas entendu de condamnation pour le violeur..!?

@ Karine: oui, les catholiques que je connais me disent que leur religion se base sur la tolérance et l'amour de son prochain :/ visiblement chacun interprète les textes à sa manière...

UneChambreàMoi

On peut dire ce qu'on veut, la religion est certes un soutien moral pour certains, mais est bien souvent dans le monde un moyen sacrément efficace de contrôler les hommes (en leur promettant le paradis, ce qui leur fait supporter plus sagement leur vie misérable) mais aussi, plus précisément de détruire les femmes et de les garder sous le joug des hommes. Quel bel exemple. Pourquoi ne pas envoyer cette petite au bûcher, tant qu'on y est.
Je suis catholique de tradition mais pas croyante, voilà un exemple de plus qui me conforte dans mon athéisme.

Alex

Il paraît clair que dans cette histoire, ce n'est pas l'intégrité de la petite fille qui a été protégé. C'est vraiment triste...

Liana

Bjr. Je vous lis depuis Madagascar (pays en crise, soit dit en passant) et je suis vraiment étonnée de lire l'article. Dans mon pays, l'avortement n'est pas encore dépénalisé et certaines traditions de quelques régions font que des gamines, 9 -12 ans, sont déjà mariées ( de force ) et tombent enceintes. Le grand souci étant que le corps de l'enfant n'est pas assez bien développé pour un bébé, alors elles subissent l'horreur d'une fistule obstétricale, dangereuse pour la santé et qui les rend incontinente. Et comme on n'a pas assez d'hôpitaux pour les soigner, beaucoup d'entre elles meurent chez elles, rejetées par leurs maris, leurs belles-familles et la communauté. Et ce sont des gamines !!! La sensibilisation sur les contraceptifs n'est pas encore généralisée. Quand des médecins passent dans leur région et qu'ils jugent que l'enfant ne s'en tirera pas, ils pratiquent l'avortement ( et ils risquent la prison, ces médecins. Or, la vie de l'enfant est en danger...) Autrement, c'en est fini de ces gamines. Alors si chez vous où la lutte pour la protection des enfants, pour la dépénalisation de l'avortement, est encore à des stades pareilles, imaginez la misère de ces femmes africaines. Il y a du boulot à faire, croyez-moi. Excellent blog, ceci dit :))

Klervi

Entièrement d'accord avec ça !
Quand j'ai lu ça dans les news hier j'ai été scandalisé !
Comment est-il possible de penser ainsi et d'excommunier une fille qui a subit des viols répétés depuis l'age de 6 ans et qui est tombée enceinte suite à ces viols à 9 ans !
Mais où va-t-on ?
Comment des gens peuvent penser qu'elle n'aurait pas dû avorter ! Elle n'a que 9 ans et ces enfants ne sont pas nés d'une liaison amoureuse mais d'un viol !!!

Je me demande à quoi pense la religion des fois ... c'est comme le fait qu'ils bannissent le préservatif et préconisent l'abstinence !

On est au 21ème siècle et plus à l'age de pierre !
Les choses ont changé et ils seraient bien que notre bon Pape (quoi que bon vu ses expériences passées on peut en douter, mais cela est un autre débat !) s'en rende compte et qu'il arrête de proner des conneries dans ce style !

Marlène (Maman Travaille)

@ Une Chambre à moi: nous avons le même raisonnement...

@ Alex: oui, on a vraiment l'impression que la petite fille, tout le monde s'en fout !

@ Liana: merci pour ton témoignage de si loin :) effectivement, de nombreux pays (souvent encore sous le joug des religions) n'autorisent pas encore les avortements. un mariage de force (ou pas de force d'ailleurs) à 9 ans c'est inhumain ! Je ne sais pas à Madagascar, mais en France on a récemment beaucoup parlé de cette petite fille, qui a écrit un livre "Moi, 10 ans, divorce" du Yémen... http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/27/01003-20090127ARTFIG00576-nojoud10-ans-divorcee-.php
mais j'imagine que comme la journée de la femme est terminée, tout cela va retomber dans l'oubli...

JP

et après ça on doute toujours de la nocivité des religions?

Pascale (ex pseudo archipelparfums)

J'ai bondit l'autre soir en écoutant ça aux infos, j'étais révoltée, hérissée, écoeurée ....
Et je me suis demandée ce que la religion pouvait bien venir faire là-dedans, pour moi ça n'est absolument pas le sujet ...
C'est à vomir, vraiment ! quand on pense au triple traumatisme que cette petite puce : viol, grossesse et avortement.

Et pour finir, un petit dernier au passage pour terminé en beauté, pointer du doigt, sa maman, l'équipe médicale ...

Et le papa tranquillou bilou dehors à faire sa grenouille de bénitier, beurkkkkkkkk !

Cécile

De très nombreux catholiques sont aussi indignés que nous par cette excommunication. Comme quoi, religion ou pas, c'est souvent au niveau de la hiérarchie que le mal se fait : ces gens sont complètement déconnectés des réalités.
@ Marlène: le père est, heureusement, en prison. Pas encore jugé, l'affaire est trop récente. J'espère qu'il sera lourdement condamné.
Heureusement aussi, ni la mère ni l'enfant ni le médecin ne sont poursuivis par la justice. En effet, la vie de la fillette était menacée par cette naissance. Sinon, ils auraient pu être poursuivis, puisque l'avortement est illégal au brésil, sauf en cas de danger pour la mère ou de viol.
Pourvu qu'elle s'en sorte sans trop de séquelles...

Fred

http://blogfrappat.la-croix.com/
Parce que, heureusement, les Chrétiens ne ressemblent pas tous à Sobrinho, ni au directeur de la rédaction du Pélerin...

minnie

je vais vomir

Cécilia

Bonsoir, c'est la première fois que je commente même si je suis une lectrice assidue. Et là, je dois dire que je suis révoltée. Catholique mais non pratiquante, ça me conforte dans l'idée que la religion est complètement en marge de ce qui se passe dans le monde réel, qu'elle est souvent restée bloquée au moyen age. Quelle histoire sordide et triste mais qui, malheureusement, est certainement loin d'être la seule. J'adhère à ton résumé et à ta révolte.

Oum

Je suis tout simplement triste pour cette petite fille. Je n'ose imaginer ce qu'elle a pu subir ces dernières années. Quelle histoire sordide ...

Karen

Honteux!!!!

Lanii

La solidarité pour cette petite fille serait de se porter volontaire pour être excommunié. Je n'y vois pas d'inconvénient!
Saleté de religion!

Patricia

C'est ignoble, indigne, en tant que maman je suis profondément choquée.
Entre cette sordide affaire de viol sur enfant et les propos négationnistes de prélats auxquels le Pape lèche les bottes, je suis dernièrement très tentée de demander l'excommunication tellement cette bêtise me hérisse!

Martine

C'est horrible ce que cette petite fille a vécu. Il n'y a pas de mot.
Mais ne généralisez pas l'ensemble de l'Eglise catholique à un ou 2 cardinaux. Il y a énormément de chrétiens profondément en communion avec toutes les personnes blessées par la vie.
Merci de lire le réaction d'un évêque en France.

Excommunication au Brésil : Réaction de Mgr Deniau, évêque de la Nièvre
« Il y avait autre chose à dire »

ROME, Jeudi 12 mars 2009 (ZENIT.org) - Nous reprenons ci-dessous un communiqué de Mgr Francis Deniau, évêque pour la Nièvre, en France, qui réagit à la décision de l'archevêque de Recife au Brésil, d'excommunier la mère d'une fille de neuf ans, enceinte, et de l'équipe médicale qui a procédé à l'avortement (cf. Diocèse de Nevers).
Il y avait autre chose à dire

J'ai appris comme tout le monde que la mère d'une fille de neuf ans, enceinte de son beau-père, avait été excommuniée par son évêque au Brésil, avec l'équipe médicale qui avait procédé à l'avortement de sa fille. Comme évêque, je suis solidaire de tous les évêques du monde. La solidarité impose de dire ses désaccords, sinon elle ne serait que complicité. Je dois dire à mon frère l'évêque de Recife - et au cardinal qui l'a soutenu - que je ne comprends pas leur intervention. Devant un tel drame, devant la blessure d'une enfant violée et incapable, même physiquement, de mener à terme une grossesse, il y avait autre chose à dire, et surtout des questions à se poser : comment accompagner, encourager, permettre de sortir de l'horreur, de retrouver sens et goût à la vie ? comment aider la fille et la mère à se reconstruire ? Nous balbutions, surtout nous les hommes, et devons compter sur les femmes pour être là avec plus de présence que de paroles. Mais des paroles de condamnation, un rappel de la loi, aussi juste soit-elle : c'est ce qu'il ne faut pas faire.

Jésus aurait dit que la morale est faite pour l'homme et non l'homme pour la morale. Il a dénoncé l'hypocrisie de ceux qui lient de pesants fardeaux sur les épaules des autres.

Je confesse que j'ai accompagné des femmes avant et après une IVG. Je crois que l'Église catholique assume sa responsabilité sociale en insistant, à temps et à contre-temps, sur le respect de la vie humaine « depuis la conception jusqu'à la mort naturelle ». Nous manquerions à notre responsabilité en taisant cet appel, qui relève de la défense des plus petits et des plus faibles. Après, il s'agit d'accompagner chaque personne, dans des situations où je ne voudrais pas être, et où chacun essaie de faire au mieux de ce qu'il ou elle peut. Dieu nous appelle à des décisions qui peuvent être exigeantes, mais d'abord il nous enveloppe de sa tendresse, et il nous accueille dans les obscurités et les drames de la vie. J'attends des hommes d'Église, mes frères, qu'ils n'utilisent pas son nom pour condamner des personnes ou les enfermer dans la culpabilité.

Francis Deniau, évêque pour la Nièvre

Solange

@Francis Deniau : merci de nous faire entendre enfin une voix réfléchie de la part de l'Église.

Myriam de Pau

Je me permets d'intervenir car je suis en quelque sorte une "enfant des religions" : mon père est juif, ma mère catholique. J'ai grandi dans un environnement assez serein (du moins à travers mes yeux d'enfants) mais aujourd'hui avec du recul je n’en ai pas vraiment la même version. J'ai toujours pensé être chanceuse car ma mère ne m'a jamais imposé la messe du dimanche et mon père la prière du Shabbat.
Toutefois, je réalise aujourd'hui le déséquilibre vécu entre ces deux mondes. En effet, côté maternel, énormément de tolérance, côté paternel, beaucoup moins, en effet, on est et on naît juif par la mère... Pas de bol pour ma mère et moi... Pas de points communs avec cette famille qui aujourd'hui me paraît une famille étrangère... L'intolérance discrète existe aussi... Moins extrémiste en apparence mais toujours présente.
Tout ça pour dire qu'à ce jour, je ne me suis toujours pas penchée sur LA question : quelle religion choisir? Pour l’instant je crois en l’Homme et en l’Amour et cela me suffit.
Concernant cette affaire, je suis comme vous, choquée, révoltée mais attention aux amalgames.
La religion est une chose. Quelle qu'elle soit il lui faudrait un évident ravalement de façade, une modernisation qui n'existe pas ou peu. Toutes les religions sans exceptions remontent à la nuit des temps et elles continuent à prôner des milliers d'années plus tard la même chose qu'à leur naissance. Je pense donc que le réel problème de la religion c'est de ne pas vivre avec son temps. Mais on ne peut pas reprocher à des évêques ou à tout autre représentant de Dieu (quel que soit le Dieu d'ailleurs) de camper sur ses positions.
En revanche les hommes ont le choix de croire ou pas, de suivre les textes sacrés ou pas et d'être humains ou pas.
Et c’est là que l’homme intervient. Et un homme ne veut pas forcément dire un homme qui n’est pas un homme d’église, la preuve cet évêque, Francis Deniau, qui a choisi la solidarité de son « clan » ce qui ne l’empêche pas d’être là, présent, à sa manière, d’accompagner, car il s’agit de son rôle. Il est un homme différent, non pas parce qu’il est homme d’église mais parce qu’il est avant tout un homme de cœur.
Moi aussi maman, je trouve cette situation inadmissible et je ne sais pas de quoi je pourrais être capable dans une telle situation, ce que je sais en revanche c’est que cette mère et cet enfant auront besoin de soutien, d’amour, elles voudront peut-être comprendre, et peut-être que grâce à l’Eglise, elles y parviendront.
Le crime le plus atroce dont ait souffert ce bout de chou est d’avoir été violée pas excommuniée. Alors j’ai la foi, la foi en l’Homme et j’ose espérer qu’on saura l’accompagner dans cette épreuve non pas comme une enfant catholique mais comme une enfant blessée tout simplement.

Samassekou

je sais plus comment qualifier un tel acte infernal et juger l'église qui a excommunier la maman et sa fille...même Jésus n'allait pas agir comme ça face à une telle situation...honte! honte! honte!

Mère d'une fille de deux ans

Bonjour, ce monsieur est un diable pour moi il mérite un grand chatiment, comment peut-il détruire une petite fille de 9 ans c'est un criminel, à la place de la maman, je restterai tranquille et chercherai par tout les moyens de le punir à ma manière ( car il a fait mal à une petite fille) qu'il soit puni fortement.

Mère d'une fille de deux ans

Il faut savoir que de nos jour il y'a des prêtres qui violent les petites filles alors je comprend pourquoi l'Eglise catholique tolère ce genre d'acte, c'est malheureux je suis catholique mais moi je n'accepterai pas qu'un homme face mal à une petite fille. Je souhaite que la décision de l'Eglise soit retirée sinon c'est une honte pour une si grande réligion. Et à la maman qu'elle soit tranquille et prie à la maison Dieu va la comprendre et écoutera ses prière.

lena Luemba

pour moi le violeur dois etre condamner par ce qu'il a fait 1 crime impardonable et la maman ne dois subir aucune peine car cette derniere a fait son devoir de mere et ne merite pas d'etre punit.

Donovan

je trouve qeu le baut-per de vrait aitre castrait qui ne puis plus le fair ou le maitre en prison a vie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

NOUVEAU

Le Guide de Grossesse de Maman travaille

Semaine par semaine, toutes les infos

et tous les conseils pour vivre

une grossesse active & heureuse !

Guide grossesse maman travaille