Florence Aubenas chez les travailleuses précaires: Le Quai de Ouistreham
Cité des Sciences à Paris 19è

Êtes-vous une mère indigne ?

Maman travaille... et alors ? Toujours dans le cadre du débat lancé par le livre d'Elisabeth Badinter, je me suis lâchée pour Canal +: demain midi, dans l'Edition Spéciale, la chaîne proposera une émission spéciale "mères indignes", avec Elisabeth Badinter en rédactrice-en-chef.

Filmée une journée par une adorable équipe, j'ai tout dévoilé: crèche, petits pots, déjeuners ou dîners entre copines ou copains pendant que ma fille est avec une baby-sitter, travail à la maison le soir sans complexe, ménage misérablement mal fait, j'en passe et des pires. 

Alors soyez sympas, ne me laissez pas toute seule dans le camp des mères indignes ! Et vous alors, quels sont vos "petits travers" qui font de vous une "mère indigne" ? Petits pots, télé-baby-sitter, week-ends en amoureux...? 

Et au-delà, sommes-nous vraiment des mères indignes parce que nous travaillons ? Une bonne mère n'est-elle qu'une mère au foyer ?

 A vous la parole !

Sur le même sujet: Calculez votre coefficient de mère indigne !

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Aurélie G

Allez zou, j'y vais !
Les petits pots, quand on bosse et qu'on rentre claquée le soir, c'est quand même bien pratique, qu'on soit une maman ou un papa d'ailleurs.
Il y a aussi les soirées où je vais toute seule pendant que mon homme reste à la maison (ou l'inverse), la semaine de vacances à deux qu'on s'octroie pour se lâcher comme deux ados à l'ucpa (on n'a pas encore 40 ans alors on en profite !), le week-end en amoureux pendant que la petite est chez papy-mamie (qui en sont ravis d'ailleurs, ainsi tout le monde est content), la journée de RTT où j'en profite pour faire du vélo, du shopping ou un cinoche.

Je n'appelle pas ça être une mère indigne, mais une mère qui a le souci de son équilibre personnel, de celui de son couple et ne sacrifie pas toute sa vie et son temps libre à son enfant.

e-zabel

Bon alors c'est assez simple, je le dis haut et fort depuis 2 ans chez moi : la maternité ce n'est pas QUE du bonheur et à bas la culpabilisation !
ça c'est dit.
Ensuite, pour moi une bonne maman est tout simplement une maman équilibrée et bien dans sa peau. Simple pourtant !!
Je suis une bonne maman quand je prends une journée pour m'occuper d'eux, je suis aussi une bonne maman quand je les laisse à une babysitter pour passer une bonne soirée avec leur père ou des amis, parce que sinon, je leur en voudrai indirectement de ne pas me laisser ma liberté et quand revenant, j'aime les retrouver, aller les embrasser dans leur lit et leur sucurer que je les aime.
Vala.

SW

Hello Marlène,
J'ai hâte de voir l'émission !
Sans me définir "mère indigne", être une mère normale, pour moi, c'est aussi savoir dire à ma fille "tu m'agaces, j'en ai marre, je ne veux plus te voir !", ou oublier des choses dans sa valise, ou dans son sac à dos pour la journée, ou ne rien prévoir pour ses repas et improviser avec les moyens du bord, ou accélérer le rituel du coucher pour reprendre mon boulot ou consulter mon agenda en la surveillant pendant le bain... On n'est pas parfaites, on n'est pas branchées sur notre enfant, on a un cerveau qui fonctionne en-dehors de lui. Point !

Jassume

Ah oui moi je suis une mauvaise mère et j'assume, y'a des soirs ou je ne rentre pas du boulot pour sortir direct avec les copains, oui je préviens mes enfants, les appelle a 20h, mais je ne veux plis culpabiliser. Oui je serai une meilleure mère si je rentrais plus tôt, si je sortais moins, si je jouais plus avec eux, si j'étais plus patiente, mais après 10 ans a culpabiliser, j'ai arreté et j'assume! Ma vie, ce n'est pas que mes enfants (que j'eleve seule), je ne peux pas et ne veux pas tout leur donner, je fais ce que je peux, en préservant mon équilibre. Je sais maintenant appeler une Baby sitter a la rescousse quand je craque, je sais aussi annuler mes plans quand mon petit ou mon grand a besoin de moi. Le bon équilibre : le mien!

Lilibeth

Aaaalors, moi je pense etre une mere indigne pour certaines et une super mere pour d'autres ça depend d'ou on se place
Alors oui aux p'tits pots bien pratiques, oui aux couches jetables, oui aux baby sitters et aux vacances en amoureux oui aux soirees entre copines, et MERCI a Elisabeth Badinter !!

lou'ange

Et oui je fais partie du clan, tu n'es pas seule!! Après 6ans (quand même!) de bon et loyaux services à ma famille(un homme une fille) j'ai décidé de travaillé et j'ai eu un autre bébé...passé la lourde culpabilité lorsque j'ai du la laisser à la nounou, je me suis sentie bien dans ma vie et tant pis si je ne suis pas parfaite!!
Les copains vont chercher les filles à l'école, les mamans les emmènent à la danse, le midi c'est souvent pizza, sandwich etc et finalement j'ai même plus honte!!!
allez je vais programmer ma box pour demain

Camilla Gallapia

Alors moi je suis super mère indigne, mais je le vis très bien !
J'ai crié victoire à la fin de mon congé mat', mon fils petit-déjeune devant les dessins animés pour nous laisser nous mêmes déjeuner en paix (comme dirait Stéphane Eicher), je sors avec mes copines, je me réserve une soirée par semaine pour un atelier, on le confie régulièrement aux grands parents pour pouvoir souffler... etc. etc.

En même temps, c'est grâce à tout ça que je suis une maman épanouie et que j'ai un petit bonhomme bien dans ses baskets !

Marie

Tous ces commentaires sont exactement ce que je voulais dire alors j'en profite pour résumer : si on culpabilise, on consomme avec modération de tous ces petits écarts de la mère parfaite (pizzas ou McDo, Dessins animés, ordinateur pendant le bain, etc) pour nous sentir plus détendue et c'est le plus important. Cette modération convient à tout le monde et tout le monde est heureux...puisque nous sommes détendues !!

cleanettte

J'ai été heureusement surprise quand j'ai vu et entendu ce midi que tu avais témoigné sur ce sujet sur Canal. C'est bien toi cette petite jeune d'allure décontractée? (j'était convaincue que tu avais au moins la quarantaine du style tirée à 4 épingles ;-p )

Je te soutiens et je viens te rejoindre dans le coin des mères indignes même si je suis de toute façon également abonnée au blog mère indigne et au groupe facebook du même nom depuis quelques temps déjà.
Je suis mère indigne:
- j'ai allaité mes petits ça difficile de dire que c'est mal mais à volonté ça ça passait moins bien à l'époque (il n'y a pourtant que 10 ans)
- je ne les ai pas laissé pleurés ça c'est mal tu vas en faire des capricieux,
- je les ai porté à outrance selon certaines mauvaises langues: tu vas en faire des feignants (résultats ils marchaient tout les 2 avant 1 an!)
- j'ai été sincèrement heureuse de reprendre le travail mais alors qu'ils avaient 5 et 6 mois et pas 2mois et demi.
- ils ont évidement eu des petits pots même pas bio: il ne faut pas abuser les petits pots d'aujourd'hui sont certainement meilleurs que ceux d'il y a 25 ans. Je ne leur donne pas une nourriture extraordinairement diversifiée, je n'ai pas su leur apprendre à aimer tous les légumes mais faut avouer que leur père n'est pas mieux qu'eux ;-)
- du moment ou j'ai su qu'ils étaient en âge d'apprécier le séjour je n'ai jamais eu le moindre scrupule ni même pincement au cœur de les laisser à mes parents ou beaux-parents.
- enfin j'oublie parfois d'être mère et deviens, oh scandale, "copine" pour grimper sur les jeux du square avec eux(faut bien leur montrer, non?), courir dans les magasins, bref ces petites choses que jamais ma maman n'aurait fait.
Il parait que je suis mère indigne pour certains? Je m'en fou tout ce qui compte c'est les câlins de mon grand de 10 ans et quand ma puce me dit "Tu sais ma maman? Tu es la meilleure maman du monde!" et si j'ai pu lui souffler et lui apprendre les "je t'aime" ça je ne lui ai jamais appris.

Sublime

Il serait peut être temps d'arrêter cette gueguerre...une mère fait ce qu'elle peut au moment ou cela ce produit, elle gère autant en tant que mère au foyer qu'en tant que femme active...L'essentiel est que le dialogue soit là et que la mère sache ce qui est bien pour elle et écoute ses enfants...Notre travail de mère personne ne l'enseigne, il n'existe pas de diplôme ! il est temps de cesser cette fracture qui divise trop souvent les unes et les autres...Etre mère c'est élever des enfants, les éduquer, il n'y a pas de recette ca marche au feeling ;-)
C'est une fois lancé dans la vie adulte que vous pourrez dire si vous avez été une bonne mère pour vos enfants..pas avant ;-)
Et tout les discours de philosophe ne pourront rien y faire...le constat vous ne le verrez que plus tard...Laissons Madame Badinter et autre consorts à leur idéal féminin et créez le vôtre !
Et surtout acceptez les différences de valeurs ;-)
vivez comme vous en avez envie !C'est votre droit tant que vous ne faites de mal à personne faites ce que vous voulez ...Et jetez aux orties les principes discriminatoires qui veulent vous faire croire que vous régressé ou que vous êtes une mauvaise personne ;-)
Soyez vous !

Gaëlle

Je viens mettre mon petit grain de sel :-)
Le terme "mère indigne" ne me plait pas bcp même si bien évidemment comme toutes les mères, je suis loin d'être parfaite !
Pour moi, on n'est pas indigne si l'on donne un petit pot tout préparé au lieu d'une purée maison, si l'on ne joue pas en permanence avec ses enfants ou si l'on met son enfant à la cantine.
Ainsi, davantage que de revendiquer le titre de "mère indigne", je préfère parler d'une mère normale qui essaye "seulement" de faire au mieux, d'équilibrer ses responsabilités de parent (réelles et importantes) et ses envies de femme, épouse, amie, salariée, etc. (tout aussi réelles et importantes !). Pour moi, là est le vrai défi :-)
PS : Marlène, si on n'a pas la télévision, sais-tu si l'émission pourra être revue sur internet plus tard ?

Marlène (Maman Travaille)

@ Aurélie G: merci pour ton témoignage !! ça fait toujours du bien de savoir qu'on n'est pas seule :)
@ Ezabel: bien d'accord, être une bonne mère c'est s'accorder aussi du temps pour soi, pour être plus zen après avec nos enfants.
@ SW: oui, nous ne sommes pas obligées d'être parfaites en tout point. On peut aussi oublier de payer la crèche (monsieur le maire, si vous nous lisez...)
@ Jassume: mais serais-tu une meilleure mère si tu passais ton temps à jouer avec eux, à contre coeur ? même si on adore nos enfants, aucun adulte (de ma connaissance du moins) ne rêve de passer trois heures d'affilée au parc !
@ Lilibeth: je lui dis merci aussi !
@ Louange: vive les plats rapides qui nous permettent de faire autre chose ! c'est vrai que ce disocurs "do it yourself" est très paradoxal: d'un côté, on nous dit "soyez de bonnes mères" et de l'autres "preparez les petits pots vous mêmes"... mais si on n'a que 20 mnutes, on fait quoi ? on ne peut pas jouer avec eux ET faire un plat maison ET travailler ET .. il faut faire des choix
@ Camilla Gallapia: l'essentiel c'est qu'on le vive bien ! merci pour ton témoignage qui va en réconforter plus d'une :)
@ Marie, exactement, mieux vaut se détendre un peu et être dispo pour ses enfants quand on est avec eux, que de se forcer à être parfaite et de finir par les congeler...
@ cleanettte: oupsss qu'est-ce qui te fait croire que j'ai 40 ans ? je viens de fêter mes 27 ans... et suis effectivement tout sauf tirée à 4 épingles ! (il faut dire que le très, très gros plan n'arrange rien !!) bref, pour revenir au sujet, merci
@ Sublime: en fait, c'est mot pour mot ce que dit E. Badinter donc vous êtes d'accord elle et toi :) elle dit qu'il n'existe pas un modèle parfait et que chacune doit faire comme elle le veut ! je rajoute: et comme elle le peut :)
@ Gaelle: oui, je ne revendique pas non plus ce terme "indigne" mais c'est la question qui m'était posée par Canal +. j'ai répondu que tout dépend de là où on place le curseur digne, indigne... pour moi c'est digne de mettre son enfant devant la télé parce qu'on a un dossier à finir, qui va nous rapporter de quoi l'emmener en vacances. c'est digne aussi de le faire garder pendant qu'on va au restau avec une copine, parce que le lendemain on sera de bonne humeur pour lui ! etc, etc; :)

la maman de Guillaume

mère indigne ici aussi (même si ca nuit à mon image de mère courage).

myriam

Maman depuis 7 mois et mère indigne!
Je suis d'origine marocaine et dans ma famille les femmes (soeurs, belles-soeurs, tantes, ...) ne travaillent pas! Elles s'occupent de leurs enfants et c'est très bien pour elles. MOI, je travaille et je ne peux pas (et je ne veux pas) prendre de conge parental. J'ai fait de longues études avec la perspective d'avoir une carrière qui me plaise et c'est le cas aujourd'hui.Néanmoins, c'est le regard que porte ma famille sur moi qui me fait penser que je suis une mère INDIGNE. "tu vas laisser ton enfant à une étrangère? tu ne vois pas ton bebe évoluer! Tu vas laisser ton bb 10 h par jour à une autre femme.....!"
OUI ! JE SAIS TOUT CA! C 'EST DEJA TRES DURE POUR MOI ALORS STOP! ma fille sera comme plein de bb chez la nounou et ça ne veut pas dire qu'elle manquera d'amour.....

En plus, mieux vaut une assistante maternelle que d'avoir sa belle mere qui vienne vivre avec nous pour nous garder notre amour..... Elle est déjà restée deux LOONGS MOIS et j'en ai fait une réaction allergique ( et c'est la vérité! urticaire et compagnie en plus du babyblues, TERRIBLE)

DONC la nouvelle génération des femmes d'origine maghrebine devient une generation de mères indignes et POURQUOI PAS!

siham

Hello Marlène,

Perso je le dit haut et fort je ne suis pas une mère indigne (pas plus que mon mari est un père indigne)!!!

1) J'ai allaité ma fille mais j'ai pas aimé alors à 2 mois biberon (en plus elle avait des dents)

2) je lui prépare des plats maison, mais quand j'ai pas le temps (enfin plutôt le papa) c'est pâtes/haricots vert au dîner (petit pot petite)

3) je bossais tard, loin de la maison... Du coup je me suis rapprochée mais je bosse encore plus tard (et oui je suis à côté maintenant!!)

4) Quand je trouve un moment pour aller chercher ma fille à la crèche je l'emmène dehors faire du vélo : mais seulement pour aller cherchez le courrier s'il pleut pas ou alors quand il y a du soleil histoire de bronzer en même temps

5) ma fille est allée en crèche à 3 mois et c'est même pas moi qui ai fait son intégration. Les filles de la crèche ne connaissait de moi que mon nom, sauf la référente qui me connaissait bien... c'est ma voisine

6) tous les ans je pars au moins 1 week end entre filles (mais je laisse le papa au cas où). Je laisse régulièrement ma fille aux grands parents histoire de dormir le matin, je ne refuse jamais une sortie parce que faut pas déconner non plus, je prends des rtt pour aller faire du sport...

Et j'en passe !!! Mais non je ne suis pas une mère indigne car je fais des câlins à ma fille, je lui fait toujours un bisou en partant et en revenant (même si elle dort), je lui dit que je l'aime et que c'est la plus belle, je lui fait des crêpes parce qu'elle aime ça, je lui fait ses couettes le matin parce que "papa ne sait pas faire".

Voilà c'est un peu long, mais il fallait mettre les points sur les i :)
Siham

Marlène (Maman Travaille)

@ la maman de Guillaume: on sait que tu es une mère courage, et tu as d'autant plus le droit de t'accorder quelques moments "off" !
@ siham: tu s bien fait de mettre les points sur les "i" !"je ne rate jamais une sortie parce que faut pas déconner non plus"... rires !!
@ myriam: l'autre jour, chez Elle, le déjeuner portait sur le poids des traditions: dans certaines cultures il est d'autant plus difficile de s'affranchir du regard et du jugement des autres !
et si on se permet de "revendiquer" et de dire en plaisantant que nous sommes des mères indignes, c'est justement parce que nous ne le sommes pas, mais c'est le regard que la société nous renvoie !

www.facebook.com/profile.php?id=1041475714

Une bonne mère est une mère heureuse. C'est tout.

nathalie

Dans le role de la mère indigne ... je demande Moi !!! j'ai quitté le père de mes 2 loulouttes car je n'en pouvais plus de tout gérer seule ! au final une garde alternée et une semaine sur 2 je suis heureuse de souffler et de pouvoir profiter de ma vie !!! et même si des fois profiter se résume à faire une grasse mat !!!
Je les adore !! mais dés qu'elles ont eu 2 mois et demi j'étais heureuse de retrouver mon boulot et mes relations sociales autre que pipi popo et autres allaitement !!!
D'ailleurs parlons en de l'allaitement , et pourtant ça c'est bien passé mais bon c'est pas terrible faut l'avouer de ressembler à une vache laitière ! sans parler que tout le monde y apporte son grain de sel !
Pour correspondre à l'image d'une bonne mère j'ai pris un congé parental à temps partiel à la deuxième !! quelle ironie au bout de 6 mois j'ai pété une durite à courir partout le mercredi et j'ai ... repris mon mercredi au boulot !! limite heureuse d'être enfin libérée !!
Elles sont maintenant scolarisée + nounou toute les 2. J'ai la chance de sortir à 16 h et quelques et je pourrais tous les soirs aller les chercher (enfin une semaine sur 2 ) ben ça ne me dérange pas d'aller décompresser dans ma salle de sport, ou de me balader tranquille avant de les reprendre!
Comme tous les momes elles ne sont pas toujours "sages" et du coup des fois c'est fessées et punition, j'ai bien tenté la méthode super nanny !! mais je dois pas avoir le feeling !! si je parle doucement et posément elles se marrent ! du coup c'est concours de hurlement à la maison !!
j'aime pas faire la cuisine : ben ça tombe bien en fait parce qu'elles adorent les "apéro" grignotage, la soupe (maison quand même) les pomme dauphines et les croques monsieur !!! Des fois on "oublie" les devoirs (elle a 6 ans) et on joue, et des fois c'est l'inverse!
je ne suis pas calme, pas posée, je suis ambivalente changeante, de mauvaise humeur ou totalement follette, !
mais elles m'aiment comme ça avec mes coups de sang ! et mes fous rires
des fois je me dis qu'elles doivent penser que leur mère est folle ou pas sympa , des fois trop sympa !
des fois je fais un effort et je me force à être une mère normale (selon des critères ???) ben c'est la cata !
alors finalement y'a t'il un modele de mère ??
c'est quoi une mère indigne ! nous sommes toutes dignes d'être mère, nous sommes toutes de dignes mère chacune avec notre vécu !

lydia

Pour moi, la meilleure des mamans est celle qui apporte tout l'amour du monde à ses enfants.

perso, j'adore les petits pots, ils me rendent bien service, il faut bien le dire.

Je bénis les pubs qui me permettent d'avoir 5 minutes de répit tellement chouchou est absorbé.

Je n'ai pas allaité, pas le feeling.

Je bosse (j'ai repris mon ancien boulot d'avant mon congé mat) et je bosse aussi à la maison le soir et le week-end sur ma boutique en ligne, mais j'essaie de lui consacrer un maximum de temps.

En revanche, j'ai encore du mal à imaginer devoir le laisser une semaine entière en vacances chez papie-mamie, mais en même temps il est encore petit, il a 15 mois.

Bref, nous ne sommes pas des mères indignes parce que nous bossons; nous sommes pleinement épanouies dans nos vies et nos enfants le sentent bien et sont parfaitement heureux.

mimi

les gens qui prônent le travail des femme ont certainement certains intérêts à le faire. En Allemagne on ne prône pas tant.

Belly Egg

Je viens de voir le reportage, je suis enceinte de mon 1er et merciiiiiiiiii !!!!!Ouf....

Ann

Je viens de voir le reportage sur Canal +.
Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis et je me retrouve tout à fait là dedans.
Merci pour ce témoignage très important.

jenny

Je vous rejoins... Merci Elisabeth, merci d'ouvrir ce débat. :D

Bruno L. Lurburu

Je tiens, en tant qu'homme, à dire que vos choix sont très légitimes, personnels et intimes. Se sentir "mère indigne", c'est pérenniser un modèle de société archaïque. Je vous souhaite une bonne continuation, avec ces périodes de "liberté" que vous prenez (voyage à New York, etc.), vous n'en sortirez que plus riche, épanouie, comme les images le montrent,et donc plus disponible pour votre enfant. Et c'est loin d'être un paradoxe!
Cordialement

zboubette

le lait maternel, c'est meilleur, la purée préparée par les parents, c'est meilleur (au moins au goût), être prêt de son enfant les premiers mois, c'est mieux pour tous les deux, blablablabla..... sérieusement, on fait ces choix, il n'y a pas à juger la dessus, c'est le choix d'une femme, par contre, être une mère, c'est une autre affaire, et, sans parler d'amour bien-sûr, il y a des mères plus "mères" que d'autres, encore une fois c'est un choix....personnellement, ma femme (et oui, je suis papa au foyer à mi temps ;-) s'est découverte à la fin de sa grossesse "maman" alors qu'elle se voyait "working girl", la garde à la maison, l'allaitement, préparer à manger, l'éveiller, elle y est passée les premiers mois (et moi aussi) par envie (un an en fait), et ce qu'elle (on) en retire, c'est le bohneur d'en avoir profité, et le bonheur que cela procure à notre enfant ;-)

pour les un et les unes qui n'ont pas le choix que de redémarrer rapidement le boulot, c'est pas de bol mais rien de grave, on est d'accord, pour les autres,je dirai que ce choix ne vous permet pas de savoir ce que vous ratez, donc "tant mieux", et ce n'est de toute façon pas grave ;-)

siham

Finalement ce qui m'embête le plus c'est d'appeler "mères indignes" des mères normales (au vu des différents commentaires).

Faire les choix que l'on souhaite (nourriture, ...) en fonction de son enfant est-ce cela être une mère indigne??? Je ne suis pas d'accord :(

Pour moi c'est donner raison aux donneuses de leçon(car souvent des femmes).

Et je rajoute en plus : Et le PAPA dans tous ça ?????

Siham

Lunaba

Un choix personnel dans lequel chacune s'y retrouve et s'épanouit selon ses affinités, désirs, expérience et héritage émotionnel.
Être maman c'est avant tout être une femme libre sous l'influence de tout dogme réducteur mais néanmoins responsable et heureuse de ses choix :)

Céline

Je viens de voir le reportage et le sujet sur internet... tout d'abord un grand bravo Marlène! J'ai adoré ta sincérité et ta franchise! Je me suis reconnue dans certains points, moins dans d'autres, mais là n'est pas la question: je crois que le plus important est de pouvoir choisir en toute liberté, comme le disait Mme Badinter après le reportage, sans culpabilité et sans rendements de comptes. La maternité chamboule tellement nos vies, ce que l'on ressent en tant que maman est tellement personnel et intime!
Quel bonheur pour moi de l'entendre s'exprimer sur la péridurale et l'allaitement, j'ai adoré! Non je n'ai pas allaité mon fils, tout simplement parce que je n'en ai ressenti aucune envie, et que cela nous paraissait naturel, à mon mari et à moi, de lui donner le biberon à tour de rôle... je me suis parfois sentie tellement agressée par les propos radicaux de certaines mères "allaitantes"! Bref, c'est un autre débat, et je suis en train de t'écrire un roman!
Merci encore de nous aider à déculpabiliser Marlène!

Puce73

Je crois que je ne saisis pas tout ...
J'ai l'impression que c'est un concours

Mais quelle pression ressentez vous à travailler et vous sentir femme?

- j'ai allaité 1 an
- mes couches sont lavables et passent en machine
- je fais des purées maison
- je ne colle pas ma fille devant la TV pour avoir la paix
- J'ai accouché sans péridurale, car ce n'est pas anodin la péridurale ne nous voilons pas la face
La douleur de l'accouchement n'est pas une ennemie (on n'est pas chez le dentiste)

ATTENTION !!
Ne m'imaginez pas avec un tablier derrière un fourneau ou un lavoir toute la journée

- Je suis chef d'entreprise
- Divorcée car j'en avais marre du boulet et hors de question de lui laver ses slips

ET

Je pars en vacances sans ma fille sans culpabiliser
Au resto, au ciné, j'ai une vie sexuelle et amoureuse, amicale, professionnelle, sportive ...

Mais, à moins que certaines choses m'échappent, en vous lisant je lis égoïsme

Et la pression, c'est quand on allaite longtemps, on passe pour une perverse sexuelle

On ne fait pas un enfant pour le coller avec un petit pot infecte devant la TV, pour présenter le lendemain un dossier au patron

Ou alors on n'en fait pas, ce n'est pas une honte de ne pas faire d'enfant. C'est un choix

Madame Badinter, héritière de Publicis, les femmes et les hommes ont changé


Marlène (Maman Travaille)

@ Siham: oui je suis bien d'accord ! d'ailleurs je l'ai dit dans le reportage "je suis une mère moderne, pas indigne..."
@Puce73: oui, bravo à toi, tu es géniale et nous sommes viles, nous ne méritons pas d'avoir des enfants, les couches jetables et les petits pots ça mérite le bûcher.
@ Céline: merci à toi pour ton commentaire ravie que ça t'ai plu :) et ne te prive pas pour le roman, c'est fait pour ça !
@ Lunaba: oui c'est ce qu'elle dit dans son livre, Elisabeth Badinter: chacune doit se sentir libre de ses choix et ne pas devoir se justifier auprès d'autres mères, ou pas, qui viennent lui demander des comptes ou lui dire que sa façon de faire, c'est MAL

Marlène (Maman Travaille)

@ zboubette: oui tu as très bien résumé le discours qu'on entend tous les jours :)c'est rigolo ce concept de papa au foyer à mi temps ! tu devrais trouver ton bonheur sur www.papatravaille.fr !
@ Jenny: bienvenue :))
@ Ann: merci à toi !
@ Belly egg: tu verras c'est que du bonheur (arfh, je préfère te dire ça et que tu découvres par toi-même la suite...)
@ Lydia: merci pour ton témoignage rafraichissant !
@ Mimi: oui, et inversement, ceux qui prônent le retour à la maison des femmes ont des intérêts (économiques, sociétaux...) comme tu le dis, comme en Allemagne par exemple. avec les conséquences désatreuses que l'on connait sur la natalité, en chute libre parce que trop de pressions sur les mères.
@ Catherine: absolument d'accord avec toi ! c'est pour ça que, finalement, nous sommes de bonnes mères en nous accordant un (minimum de) temps pour nous !

Marion

Bonjour, j'ai découvert votre blog aujourd'hui grâce à canal plus...
un peu partout sur le net votre blog est présenté comme " un réseau véritable outil pour les mamans qui travaillent " mais je suis déçue, c'est un peu une coquille vide ! où est le réseau promis, où sont les infos ? les astuces ? les adresses utiles ? les liens ?
vraiment déçue, ce n'est qu'un blog narcissique parmi tant d'autres. dommage

françoise

quatre enfants adultes, presque tous autonomes, deux bientôt trois petits enfants, je suis une mère indigne, si on en croit le test, et certaines réflexions.
je les allaités, parce que j'aimais cela, même en reprenant le travail
repris le travail toujours à la fin des congés pater, et avec impatience pour les derniers (congés longs)
confié les petits en crèche, ils y étaient en général bien
partagé les tâches avec celui qui fut longtemps mon mari.
voyagé pour mon boulot, sans beaucoup d'arrières-pensées. ils étaient bien, moi aussi.
et j'essaie d'aider ma fille, qui est maman à ne pas laisser sa vie de maman empiéter sur sa vie de travail. ma carrière est faite, elle a la sienne à construire, et parfois je la sens prête à des compromis que je trouve dangereux.

Marlène (Maman Travaille)

@ Marion: ah, le premier commentaire négatif en 2 ans et demi, ça devait bien arriver :) vous pouvez chercher sur Maman travaille, vous ne trouverez aucune photo de moi, ni de ma faille, mes amis, les animaux et toute la compagnie... rien du tout sur ma vie perso, rien sur "c'est mon anniversaire, joyeux anniversaire", rien sur "je vais vous raconter mes vacances" (8 jours à NY et pas un post sur le sujet, parce que je me suis dit que ça n'intéresserait personne) pas de post "happy birthday" le jour de la naissance de ma fille, pas de "j'ai acheté une petite robe.." je parle tellement peu de moi-même que plusieurs ont découvert mon âge ou ma couleur de cheveux le jour de ce petit passage TV, donc franchement, si vous voulez des blogs narcissiques, je peux vous donner des liens, mais vous vous trompez d'adresse. Oui c'est un réseau, car nous échangeons des bons plans (rubriques bons plans, réductions, infos etc) nous mettons en valeur les membres du réseau (voir la rubrique "infos réseau" ou chacune peut parler de son actu) pendant lesquels j'ai en général des mails de participantes qui me remercient de les avoir encouragées à s'exprimer et à parler d'elles, en leur posant des questions; nous donnons la parole à des jeunes mères (rubrique "profession-elles, où vous êtes invitée à vous présenter) nous nous rencontrons régulièrement, pour des soirées de fêtes ou pour des réunions de travail et d'échanges, il vous suffit de vous inscrire si ça vous intéresse) Enfin, que faites-vous dans la vie ? Si vous cherchez du travail, la rubrique "maman cherche du travail" ou "offres d'emploi" vous permettra de découvrir des conseils de pros et des offres d'emploi qui ne paraissent pas ailleurs; si vous avez monté une structure, la rubrique "mompreneurs" pourra vous aider; si vous travaillez de chez vous, la rubrique "télétravail". Pour finir, si vous pensez avoir mieux à dire, je vous invite dans la rubrique "la parole est à vous" où vous pouvez vous exprimer. Sinon je suis ravie d'apprendre que Maman travaille est présenté partout comme un super réseau !
@ François: C'est vrai qu'allaiter longtemps peut être mal vu aussi, bref quoi qu'on fasse, ça ne va jamais ! Alors finalement aujourd'hui, êtes-vous une grand-mère indigne ?? :)

Marsu

Qui a le mode d'emploi de la mère pas parfaite, bien dans sa peau...apparemment, il y en a qui s'en sorte pas trop mal...Moi, pas patiente, je m'en sors avec mes 3 schtroumpfs...mais à ma manière, avec des critiques qui fusent, mais je m'en balance...ALors n'écoutez plus rien et assumez les filles (je le dis mais ne le fais pas...c'est facile à dire...) et bravo aux papas qui ont paricipés

sansinette

Mais non il n'y a pas que les mères qui bossent qui sont indignes..!!.même celles qui ne bossent pas ont le sentiment de ne pas être tjs à la hauteur des prétentions de leurs petits tyrans...! et, oui, cela fait du bien de sortir, de laisser les caprices et les disputes à une bbsitter (allez cette fois c'est elle qui s'y colle)..pour ma part, je trouve qu' élever ses enfants et ne faire que ça..c'est un sacerdoce, voire de l'esclavage...bosser à côté, oui !!! ou avoir d'autres activités, c'est même salutaire !! voilà, c'est dit !

Jouls

Alors en préambule, et pour qu'on ne se méprenne pas:
- Merci Marlène pour ce blog très "pro" que tu tiens et qui est un vrai soutien pour toutes les mamans qui travaillent (ou les ex- ou futures mamans qui travaillent), je veux dire qui travaillent hors de chez elle, à commencer par moi, qui te suis depuis que je suis enceinte de ... allez, 4 mois (ma fille a 6 mois maintenant).
- Merci pour ton boulot de "déculpabilisation des mamans"
- Et bravo pour tout le temps que tu passes à répondre à chacune des commentatrices, qui sont nombreuses!
- Je suis une lectrice assidue du blog des mauvaises mères, dont les billets me font toujours bien rire.

Mais cette fois-ci, je vais mettre mon petit grain de sel, et pas forcément aller dans le même sens, ni que toi, ni que la plupart des commentaires. Je ne suis pas la seule, d'ailleurs, avec tous les commentaires qu'il y a.
Je vais être très franche: je commence à en avoir assez de tout ce battage et de cette revendication autour de la "mère indigne".
En fait, j'ai l'impression qu'on en fait un peu trop dans tous ces articles, émissions, blogs, à vocation déculpabilisatrice. Entendons-nous bien, l'idée de déculpabiliser les mamans, et les parents en général, parce qu'il n'y a pas de parents parfaits, elle est plus que bonne, elle est salutaire. Mais parfois, à entendre ou lire certains propos (je pense à l'émission des Maternelles de décembre me semble-t-il à laquelle participait notamment une ou deux des "Mauvaises Mères") de celles qui se revendiquent mères indignes, on a l'impression que dire qu'on aime son enfant, qu'on est prête parfois à quelques sacrifices, qu'on joue avec lui parce que l'on sait qu'il aime ça et que ça l'aide à grandir, qu'on fait les purées soi-même, etc., c'est la honte, ça veut dire qu'on est esclave de son enfant, que la mère a gagné sur la femme.
Je sais bien que personne ne le pense vraiment, je dis juste qu'à force de répéter ce discours, c'est l'impression que ça donne.
Alors, bien sûr, c'est évident qu'une "bonne" maman, ce n'est pas une maman "parfaite", c'est une maman équilibrée, qui a une vie de couple riche - car le fondement de la famille, c'est bien le couple -, qui sait prendre du temps pour elle, avec ses amis, se séparer de ses enfants, être femme, qui s'épanouit dans son travail si elle travaille à l'extérieur, toussa...
Mais enfin, on vit à une époque où on n'a jamais autant désiré, je dirais même programmé les enfants, et on sait que pour grandir les enfants ont besoin non seulement que leurs parents soient bien dans leurs pompes et s'aiment, mais aussi de se sentir concrètement entourés, aimés, soutenus. Ils ont besoin de notre présence, et notre présence, ça prend du temps, du temps concret, et de l'attention réelle. C'est exigeant, ça demande parfois des renoncements (de la même manière que de se marier, de choisir un job plutôt qu'un autre)... mais on le sait, la plupart du temps nos enfants, on les a voulus, parfois on les a même longtemps attendus!
Et je trouve que cette insistance sur le côté "mère indigne", même si c'est dans la juste intention de refuser la culpabilité, donne un peu l'impression que l'on veut le beurre et l'argent du beurre.

Alors voilà, moi je ne suis pas une mère indigne, et je ne veux pas l'être. Je ne suis pas une mère parfaite, mais je voudrais donner ce qu'il y a de meilleur à mes enfants (enfin, à mon enfant pour commencer), pour qu'ils deviennent des adultes libres et heureux.
J'ai repris le boulot quand ma fille avait 4 mois, j'aime bien avoir mes soirées avec mon mari parce qu'elle se couche tôt, j'aime qu'on prenne du temps tous les 2 ou avec des amis (même si la babysitter c'est un budget), etc...
Mais je l'allaite toujours et je tire mon lait au boulot, je fais des purées moi-même parce que je trouve ça meilleur (mais j'ai un petit stock de petits pots, même si c'est un budget aussi), je suis parfois triste de ne la voir que 2 heures par jour et contente de passer du temps à lui lire 8 fois de suite le même livre en tissu, et même parfois, au boulot (dans les réunions chiantes surtout) elle me manque...

Un dernier point (pardon d'avoir été aussi longue): je pense que le débat entre "la mère au foyer comme seule "bonne" mère" et la "mère indigne" qui travaille" est complètement dépassé. J'aurais même tendance à penser que la tendance s'est inversée (à part dans certains milieux ou certaines cultures) et que la mère au foyer a moins bonne presse (vous pensez, elle n'est pas productive!). Mais je connais des femmes qui le sont par choix. Et d'autres qui aimeraient l'être mais ne peuvent pas, pour des raisons financières... ou sociales, parce qu'il faut bien dire qu'on ne reçoit pas beaucoup de reconnaissance quand on fait ce métier à plein temps.

marsu

@jouls
Juste pour dire qu'une maman a parfois envie d'être égoîste, et ne pas penser qu'à ses enfants et à son couple...
Et à elle même...
Parce qu'elle pète les plombs de devoir, toujours devoir, parce que ça pèse lourd le devoir et les obligations. !

Jouls

@ Marsu:

Je suis tout à fait d'accord, et c'est ce que je dis aussi: "Alors, bien sûr, c'est évident qu'une "bonne" maman, ce n'est pas une maman "parfaite", c'est une maman équilibrée, qui a une vie de couple riche - car le fondement de la famille, c'est bien le couple -, qui sait prendre du temps pour elle, avec ses amis, se séparer de ses enfants, être femme..."

C'est complètement normal de devoir penser à elle-même, ce n'est pas de l'égoïsme, c'est du bon sens.

Je dis simplement qu'à force d'entendre autant de discours qui mettent l'accent là-dessus et qui oublient l'autre versant, on a l'impression que l'exigence que représente l'éducation des enfants (que, je le répète, on a le plus souvent choisi d'avoir), est avant tout un boulet. Et je trouve ça un peu dommage de ne pas arriver à tenir une position équilibrée, simplement, sans revendiquer toujours...

Pour me résumer et exprimer ce qui est surtout un ressenti personnel: dans certains discours de "mères indignes qui s'assument", on a l'impression que l'on s'interdit de dire qu'on aime ses enfants et qu'on est prête à certains renoncements pour eux, parce que ce serait passer pour une "mère parfaite".

Et pour relativiser un peu et détendre un peu l'atmosphère je précise (j'ai oublié dans mon 1er commentaire): je fais mes biberons de lait en poudre à l'eau du robinet (la nounou me regarde avec des yeux écarquillés) et je ne stérilise jamais les biberons. C'est pas un peu la "mère-indigne-attitude" ça?

Marlène (Maman Travaille)

@ Jouls: c'est une très bonne question et je te remercie de l'avoir posée (pour suivre les conseils de "jouez la comme Oprah")
En fait, je ne revendique pas le terme de mère indigne. Le journaliste m'a d'ailleurs posé la question et j'ai répondu: non, mère moderne. Ma fille est hyper heureuse de vivre, elle chante souvent, elle danse, elle nous couvre de bisous, elle a beaucoup de vocabulaire pour son âge... je fais aussi des choses de "bonnes mère" qui n'ont pas été gardées au montage, et c'est normal car ça ne cadrait plus du coup. Par exemple la veille je lui avais fait une soupe de légumes frais; j'ai aussi précisé qu'on n'a personne de notre famille pour la garder à Paris, donc elle n'a jamais dormi hors de chez nous. Elle ne va à la crèche que 3 jours par semaine, les autres jours c'est moi qui la garde en travaillant de chez moi.... Bref !! je suis une mère "normale" et c'est ça que j'ai voulu montrer. J'en ai marre des reportages où tu vois une nana qui fait du 36, qui vit dans un apart' blanc immaculé, qui a emmené son fils chez le coiffeur juste avant... nan, moi je lui ai remis son pull de la veille, je ne me suis pas coiffée, je n'ai pas rangé, et j'ai dit: voilà, nous les mères on n'est pas des extraterrestres divins, on est juste des êtres humains ! :)
@ Marsu: exactement ! et finalement, c'est pour le bien du bébé car l'égoïsme nous permet de nous épanouir et donc d'etre une mère bien dans sa peau !
@ Sansinette: oh oui c'est général ! ce n'est pas notre apanage. mais je trouve que la société condamne plus les mères qui travaillent, si tu dis que tu te "sacrifies" pour ton enfant c'est hyper bien vu, si tu dis que tu préfères aller en réunion jusqu'à 20h, tu es traitée de tous les noms. (il n'y a qu'à voir les "ben faites pas d'enfant dans ces cas là.." etc)

Virginie

J'ai vu l'émission de Canal+, et je dis bravo, de dire tout ce que beaucoup de femmes pensent tout bas ! J'adore mes enfants, je les ai ardemment désirés, mais je n'ai pas honte de dire que parfois, souvent, les enfants sont chiants (et je pèse mes mots !) Moi aussi je travaille, moi aussi j'ai culpabilisé de ne pas préparer des petits plats, moi aussi j'ai culpabilisé de mettre ma fille à la crèche à 6 mois, et mon fils à 4 mois, mais ils ne sont pas plus malheureux pour autant ! Ils sont dégourdis, autonomes, et je les aime ! Et la vie ne se conçoit pas sans partage des tâches avec Papa (tâches ménagères bien entendues) ! Pour moi, cela ne se peut pas autrement ! Et mon fils sait déjà qu'il doit mettre la main à la pâte, comme tout le monde. J'espère également que ma fille saura que ce n'est pas à elle de tout assumer. Si tout cela est assimilé, alors leur éducation sera en partie réussie...
A+

carob

tu m'as fait hurler de rire, Marlène, mercredi! je regardais l'émission tout en préparant un gâteau-puzzle pour fêter l'anniversaire de p'tit loustic 2 (1 an pile pendant l'émission), du coup j'ai raté le gâteau... mais franchement bravo, quel sens de la répartie! "fais 5 enfants et 5 épisotomies et reparle-moi de ta vie sexuelle", je vais la ressortir celle-là!!!

la maman de Guillaume

@Marlene : quand je parle de mère courage je suis aussi ironique que quand on parle de mère indigne ! Ca m'insupporte qu'on nous mette dans des cases, on est parent, voila tout !

maman@home

Et on fait comment quand on arrive 3 jours en retard pour voir l'émission ? J'en ai assez moi aussi de toute cette culpabilité ambiante parce que "ah bon tu leur donnes des petits pots alors que tu es à la maison?"... Mais qu'est ce que ça peut bien leur faire ??? De quoi je me mêle??? Je lui donne à manger c'est bien déjà non ? ;-)

aurelie

etre maman, épouse et working girl n'est évident pour personne... à condition d'être wonderwoman!!
Abandonner mon boulot? impossible! Mes enfants? ça va pas la tête! Mon statut de femme mariée?... euh, pourquoi pas!! En fait, c'est depuis que j'ai divorcé que je me sens enfin épanouie: des loulous adorables, un job de rédactrice que j'adore... et pourtant, c'est souvent que je me dis: "Auré, tu devrais avoir honte de penser ça, tu passes pour une mère indigne!!" Ben oui:c'est peut être pas complètement le sujet, mais la garde partagée, c'est le top pour gérer à la fois bambins, boulot et vie de femme: 200% maman quand je les ai ( enfin, comme vous toutes ou presque, je n'ai pas allaité, je les ai laissé à 3 mois à la crèche libérée, je les ai laissé pleuré ( enfin, le second!!)...), avec des horaires de boulot aménagés et le mercredi comme jour de repos, et femme active, mais femme avant tout quand ils sont chez leur papa: des soirées au bureau jusqu'à pas d'heure, des nuits de célibataires jusqu'au bout de la nuit...
et pour être vraiment honnéte, je pense trés sincerement que si mes petits mecs sont si ouverts, si calins, c'est qu'ils voient que leur maman est épanouie... je pense que ca doit être communicateur, tout simplement!!!

Plume

Je ne punis presque jamais mes enfants, alors un soir où j'étais vraiment exténuée et où le petit dernier m'a poussée à bout, je l'ai envoyé dans l'autre pièce de l'appart tout seul. Ca aurait pu s'arrêter là si sa soeur ne m'a pas réveillée une heure après en me demandant "Maman, Raphaël, il est toujours puni ? parce que tu l'as oublié dans le salon !"

Mathilde

J'ai enfin réussi à mater sur le net une rediff de l'emission hier soir vers 22h...qd les petits étaient couchés et la papa off-line.

Chez moi rien n'est parfait, mais mes loulous sont en bonne santé et se développent très bien.

Mais surtout la critique de la mère est facile quand on ne connait pas le père des enfants et la vie globale des parents.
Le 50/50 dont E Badinter parle est le but à atteindre mais comme elle le dit aussi la pression sur les hommes est insuffisante.

Pour moi la parentalité prime sur la maternité. Peut-être que la grossesse et les premières semaines ont fait de moi qqn d'autre alors que le père n'a pas eu ce cheminement. Mais pour moi cette parenthèse exceptionnelle et mémorable (je ne dis pas positive car on a pas toute le même vécu) de devenir mère n'est qu'une parenthèse. Ensuite, on est parent comme le papa et on a les mêmes responsabilités vis-à-vis de sa famille.
Mais parent ne veut pas dire aliéné !!!

Claire

Bonjour,
Juste pour participer au débat des petits pots... je me demande comment font les mamans "pas indignes" pour arriver à préparer un repas avec un petiot qui hurle, s'aggripe et attrape la poele bien chaude tellement il a faim ! Elle rentre plus tot du travail "désolée pour la réunion de 17h je dois rentrer faire à manger..." elle le gave de pain, l'enferme dans le salon/son lit/le parc ??? Bref j'ai pas trouvé la solution... Dans le genre j'ai aussi laissé mon bébé de 13 moi à une nounou que je ne connaissais à peinne pour aller faire ma carte de séjour (je vis à l'étranger et il fallait reprendre l'Avion deux fois).
Je crois que l'essentiel est d'assumer et d'en rire (apres coup)...
A bientot

Sekinah

D'un côté les mères ultra-naturo-maternante-purée maison- allaitantes, et de l'autre, les mères hyper-libérée-moderne-petits pots industriels-biberonnantes...
Je ne me reconnais pas dans ces caricatures. J'aime à croire que ce qui VAUT pour moi ne l'est pas forcément pour les autres (et inversement), quels que soient de le "mode" de maternité ou les pratiques maternelles que je choisis. A partir de là, pas besoin de se comparer, juger ou (se) culpabiliser. Chaque mère est la meilleure pour ses enfants !

liliane

bonsoir,
quand on a envie de travailler autant que son homme, de façon aussi épanouissante, sans sentir en permanence le fardeau de la petite famille et de son intendance..Ca se corse, il y a toujours dans l'inconscient de bcp de monde, maman=enfants, et papa= travail...donc papa et maman travaillent, meme niveau d'étude, plus de difficulté bien sur pour moi car toujours confrontée aux clichés "qui va garder les enfants quand ils sont malades??",pour l'instant, comme par hasard, des revenus plus faibles, c'est moi qui me bats pour trouver les aménagements, recruter les nounous, femme de ménage, et c'est moi qui suis censée culpabiliser quand je pars travailler, alors que c'est une libération, une fierté d'y arriver malgré tout!!!...et si on s'arrete de toute façon, c'est pour se faire avoir au moment de la retraite..

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)