#NOUVEAU 

Inscrivez-vous à la

NEWSLETTER MAMAN TRAVAILLE

 

Votre email :

 

 

Devenir Fan

« Maman travaille s'améliore ! | Accueil | Et si vous passiez à la télé ? »

mercredi 24 mars 2010

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a0105358bb421970c01310fd7dcc7970c

Voici les sites qui parlent de Maman Travaille dans Les Maternelles spéciale Elisabeth Badinter :

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cathy

Moi aussi je travaille ;-), donc je ne serai pas chez moi, tu sais si l'émission est accessible sur le net après ?

la maman de Guillaume

RAHHHH je travaille ! quelle idée de participer à une émission pour les parents au foyer ( ;) ) ! on pourra voir l'émission sur internet ?

e-zabel

je vais essayer de regarder !! bravo encore à toi ! Tu es partout toi aussi :)

Marlène (Maman Travaille)

@ Cathy: oui normalement sur Internet le lendemain :)
@ la maman de Guillaume: hihihi, plusieurs copines me l'ont dit aussi ! je vais encore me faire harceler par les mamunistes...
@ e-zabel: "je suis partout" c'était le nom d'un journal collabo pendant la guerre, j'ai toujours du mal avec l'expression ;) mais merci !

Eloïse

j'ai hâte de voir ça!!!!!!!!

Quedubiocom

Moi je suis une mère arriérée qui garde ses enfants, alors je pourrai la voir cette émission ;)

Marlène (Maman Travaille)

@ Eloise: merci ;)
@ Quedubiocom: pourquoi arriérée ? tu fais ce que tu veux ! perso ça fait 3 ans bientôt que 2 jours par semaine je travaille tout en gardant ma fille. ne cherchons pas des piques où il n'y en a pas ;)

laurence

Je serais dans le train Marlène, et snif je ne pourrais pas te voir en direct. J'ai hâte d'avoir accès à la redif, tu nous donneras le lien, ou tu mettrais l'extrait sur ton blog ?

Daph'

FAST FORWARD I SAY!!! wanna see wanna see!!!! je serais devant mon poste... parce que demain... et ben je ne travaille pas! na!

Pascale

Pour ma part je pourrai voir ça juste avant de partir à mon CE ....

Poulpinette

Bonjour !
Nouvelle "maman qui travaille", (mon pti bout a 3 mois et 1/2 et j'ai repris il y a 15 jours...), j'attends la rediffusion sur le site de france 5 avec impatience. Je n'ai pas encore lu son livre (réservé à la bibliothèque : il a beaucoup de succès) mais ce que j'en entend me donne envie de lui accorder un moment. Je suis moi-même partagée entre la mère parfaite ;) et la mère indigne (couches lavables versus poussette par exemple, et oui, quand je suis toute la journée avec mon bébé, je n'hésite pas à regarder un épisode de ma série préférée pendant que je lui donne son bib - de toute façon il regarde ailleur...-> cela répond au poste "mère indigne")
J'aimerai quand même connaitre vos impressions (si c'est possible bien sur) au sujet de votre entretien avec madame Badinter; et si c'est trop long pour un blog pourquoi ne pas proposer un fichier texte téléchargeable?
Merci beaucoup d'avance et pour votre blog dont je ne rate pas un seul billet depuis 3 mois déjà.

Elise

tu es très bien!

Ilse

Je retrouve ce blog après quelques mois et je suis aux anges: merci Marlène!!! Et j'ai hate de voir ça.

cat

ça y est la vidéo est sur france 5! je regarderai ça à midi.....

Julie

Bonjour, l'émission était super, bien que trop courte, forcément. Le sujet est passionnant. Je suis maman d'un petit garçon de 2 mois et je reprends mon travail d'attachée de presse que j'adore dans 3 semaines. Toute ces questions d'organisation, de garde, de partage des tâches, de choix de produits pour le bébé est nouveau pour moi et je prends conscience de beaucoup de choses. Je crois que je planais vraiment à 10000 avant. La chute est assez dure, je dois l'avouer mais ce courant qui relativise la panoplie de la bonne mère, me fait beaucoup de bien. Alors merci pour ta franchise et ton humour ! Merci aussi à E. Badinter pour son travail et toutes mes félicitations à son ATTACHE(E) DE PRESSE POUR SON BON BOULOT :-)

Marlène (Maman Travaille)

@ Julie: oui, son attachée de presse est extrêmement sympathique en plus ! J'espère que tu trouveras des infos utiles sur maman travaille... il y a un groupe "future maman" aussi !

Marlène (Maman Travaille)

@ Elise, Cat, Lise: merci !! il y a des forums où les "mamunistes" s'en donnent à coeur joie pour m'insulter au prétexte que j'ai dit qu'on pouvait donner le meilleur sans forcément allaiter :/
@ pascale, daph, laurence: j'espère que ça vous plaira :)
@ poulpinette: oui je crois qu'on en est toutes là, à ce stade d'être divisée entre nos envies d'être parfaites et notre réalité: on fait ce qu'on peut :)
badinter n'a jamais milité pour rien d'autre que le libre choix de chacune, c'est ça qui compte je crois. :)

Steph

Bonjour, tout d'abord je trouve ce blog très sympa et étant en recherche d'emploi il est même utile donc merci pour ce que tu fais.
Pour l' émission de ce matin, j'avoue avoir été un peu choquée par certaines de tes expressions sur l'allaitement et je ne me considère pas comme une "mamuniste". Je suis entièrement d'accord avec Mme Badinter sur la liberté de choix mais pas avec tes propos qui me semblent parfois anti-allaitement. En effet c'est très vexant pour une maman allaitante de s'entendre dire qu'elle n'est plus sexy avec ses fuites de lait ! Oui quand tu allaites il peut y avoir des fuites de lait mais heureusement que mon mari n'a pas été aussi écoeuré que toi par ça car cela aurait été très dure pour moi de continuer à allaiter (ce qui était mon choix) avec un tel jugement. Alors oui tu as choisi de ne pas allaiter et c'est ton choix mais tu n'es pas obligé d'avoir des petites phrases assassines ou mensongères (j'ai allaité et mon fils a fait des nuits de 12h dès 7 semaines) envers les mamans qui ont fait le choix inverse.
Donc c'est bien beau de soutenir Mme Badinter mais merci de ne pas détourner ses propos, elle n'est pas anti allaitement elle est pour le choix tous les choix et il n'y en a pas un meilleur que d'autres !

maitena

Je suis d'accord avec Steph. C'est vraiment cliché la nuisette avec les coussinets d'allaitement, le sous entendu sur l'absence de vie sexuelle des mères qui allaitent et sur les bébés au biberon qui font tous leur nuit. C'est vraiment n'importe quoi.

Le seul point sur lesquel j'étais d'accord avec Badinter, c'était sur la répartition des taches ménagères, que tant que ça ne changera pas, au niveau du boulot, les inégalités seront toujours là aussi. Je suis complétement d'accord. Mais comme elle l'a dit, on ne peut pas faire de loi là dessus.

Arrêtons ce débat stérile mères indignes/mères modèles. Comme je l'ai déjà écrit, faite comme vous le sentez, écoutez vous. Ne vous obligez pas à faire des enfants.
Mais que cette mode des mères indignes n'ait pas pour conséquence de cacher un problème de lien parents-enfant (j'en vois dans mon métier).

Marine

Je viens de voir l'émission sur le site de France5
je l'ai trouvée très bien, et, contrairement à ce que tu as pu ressentir, je n'ai pas vu trop de mauvaise foi chez les différentes intervenantes. Peut-être que les discussions "off", après l'émission, ont été plus houleuses, et que cela ne s'est pas trop ressenti à l'écran?
Tout le monde n'est pas d'accord, mais je trouve que chacune s'est exprimée raisonnablement et sans trop juger les choix des autres.
Bref, j'ai trouvé l'émission constructive, et badinter au top, comme d'hab!

Même si je suis plutôt fan de Badinter et de son dernier bouquin, je comprends aussi que certaines femmes le reçoivent moins positivement.
En fait, pour bien analyser le bouquin, il faut réussir à sortir de sa petite expérience perso pour arriver à théoriser, oublier le "particulier" pour s'intéresser au "général"... ce qui n'est pas évident!

Quant à l'allaitement, je vais me permettre, comme Steph (commentaire ci-dessus), de commenter un peu ton intervention dans l'émission:
Si l'on veut vraiment être tolérante sur la question, et prétendre ne pas juger le choix des femmes, il faut faire attention aux "petites phrases" humoristiques a priori inoffensives, mais qui laissent transparaitre une vision un peu cliché et radicale des choses; je m'explique:
J'ai allaité... peut etre que pour mon 2ème je n'allaiterais pas. Je suis souple à ce sujet.
Mais tout comme il est insupportable d'entendre "si vous n'allaitez pas, vous ne faites pas le meilleur pour votre enfant", il n'est pas forcément judicieux de parler des femmes qui allaitent comme de femmes crevées, au bout du rouleau, en nuisette avec les coussinets qui dépassent et les seins qui gouttent.
Je commence à bien connaitre ton blog, et j'apprécie beaucoup ton humour et ton franc-parler, et je ne me suis pas sentie visée par ce que tu as dit, mais des petites phrases comme celles-ci laissent apparaitre un certain dégout pour la chose, alors qu'à mon avis, ce n'est ni génial, ni dégoutant non-plus!
Et puis, entre nous, la vie sexuelle d'une femme qui allaite peut être très épanouie aussi, Marlène, ne serait-ce que par les seins de porno-star qu'on a pendant ces quelques mois et qui ne laissent pas les hommes indifférents ;-) (je ne me suis jamais fait autant draguer qu'à cette période, et mon chéri n'était pas mécontent d'avoir ses 2 obus à la maison en rentrant le soir:-)

Marine

J'ajoute que suis plutôt cliente de cette mode des "mauvaises mères", tant qu'elle reste humoristique et intelligente.
J'adore les sites comme le tien, le blog et le bouquin des Mauvaises Mères par exemple, et je ne suis pas la dernière à râler sur le rôle précis que la société aimerait faire porter aux femmes.

Mais je me surprends, un peu comme Maitena (commentaire juste au dessus), a avoir parfois un peu l'overdose.
je me demande si, parfois, il n'y a pas, derrière les arguments intelligents et posés qu'on attend toutes, une posture qui se rigidifie chez les anti-"mères parfaites"?
Rien ne sert de se vanter de ne pas donner le sein, de ne pas être disponible pour son enfant, ou de laisser toutes les tâches ménagères au mari parcequ'on a la gueule de bois à cause de la soirée d'hier. Je caricature, mais c'est parfois l'impression gênante que j'ai, et selon moi, ce n'est pas un progrès.
Il faut aussi savoir évoluer, rester objective, et ne pas jouer son éternel rôle de "mauvaise mère", sous peine de commencer à tomber dans le "mauvaise-mèrement correct" et perdre un peu de recul...

Au fond, on veut toute le meilleur pour son bébé, arrêtons de dire l'inverse ou de s'auto-convaincre du contraire... c'est juste que la notion de ce qu'il y a de meilleur est on ne peut plus subjective. Et c'est là que le débat est intéressant!

Mais je n'aime pas trop les postures, les réactions conditionnées...
et j'en constate de plus en plus chez les soi-disant "mauvaises mères"... qui me paraissent, de plus en plus, tout aussi rigides que les "mères parfaites".
(soit-dit en passant:
en réalité, d'ailleurs, ni les unes ni les autres ne me paraissent vraiment exister)

une autre Claire

Journée finie... Rhaaa je ne peux pas voir l'emmission car je bosse (comme beaucoup ici) le SAS Web de ma boite bloque les vidéos... Espérons que ma clef 3 G n'explosera pas... Groumph !

laeticia

OUI, on peut avoir une sexualité épanouie en allaitant, mais admettez qu'on est moins sexy quand il faut poser nos coussinets qui puent le lait caillé sur la table de nuit!!!


cela dit parlons un peu du FOND du débat:


tenter de convaincre ou de persuader les mamans qu'il faut fusionner avec son bébé pour un retour au naturel est DANGEREUX :

une femme a besoin d'une INDEPENDANCE FINANCIERE (autre que la CAF)

car comme le précise E.B. 1 couple sur 2 se sépare


alors quand vous aurez passé 10 ans à la maison comme femme au foyer, et qu'il faudra reprendre une activité pour payer la cantine/loisirs de vos enfants, ça leur fera une belle jambe d'avoir été allaité 2 ans s'il ne peuvent pas faire les voyages scolaires avec les autres fautes de moyens

arretez de vous voilez la face mesdames, c'est très bien de vouloir rester à la maison, mais c'est un investissement a court terme!


dans ce débat mère parfaites/mère indignes, je crois que les indignes ne sont pas forcément là où on croit

(marine je te rejoins sur le fait que ni l'une ni l'autre n'existe mais que ce sont des archétypes de mère)

Anne-Gaëlle

Salut à toutes. Je suis une maman de trois enfants j'ai allaité la première et pas ses frères. Je travaille. Je lis maman-travaille.fr depuis un moment mais je n'ai jamais osé mettre un commentaire. Je voulais dire haut et fort bravo à Marlène pour ce qu'elle fait. C'est courageux de prendre position sur des sujets comme ça. Les mères qui ne travaillent pas ne se rendent pas compte de la vie qu'on mène. Et ce sont elles qui vont venir râler qu'elles n'ont pas de retraite dans 30 ans. Ou avant quand leur mari sera parti comme le raconte la dame dans le reportage. La tyranie de l'allaitement je l'ai vécue de part ma famille et belle-famille. Les mères qui refusent d'entendre qu'on peut ne pas aimer allaiter font preuve de mauvaise foi. Je suis d'accord. En l'espère j'ai trouvé la mère qui a allaité son enfant tout le temps de l'émission très antipathique. Elle prétend vouloir le mieux pour son fils mais elle est prête à lui faire passer 3 heures sou les projecteurs par orgeuil. Ca pose question. Bref j'arrête mon roman merci Marlène et merci Elisabeth Badinter.

Marlène (Maman Travaille)

Bonjour Steph,

ravie que ce blog puisse t'être utile dans ta recherche d'emploi que je te souhaite fructueuse.

Pardonne-moi d'avance mais: tu te trompes du tout au tout ! Justement si, j'ai allaité ma fille figure-toi, et c'est de cette expérience vécue (les seins qui gouttent, les coussinets à changer comme le dit Laetitia plus haut) que je me permets d'en parler. Si je n'avais pas allaité je n'aurais pas connu ça, et je me base donc sur ma propre expérience. Faire l'amour pendant que tes seins gouttent, ce n'est pas mon plaisir. Sortir de la douche, l'été, et à peine sortie devoir déjà te redoucher, non plus.

J'ai eu un accouchement extremement difficile, j'ai la bonté de t'épargner les détails, mais c'est compliqué quand tu es focalisée sur ta propre guérison de donner le sein à son enfant, ne serait-ce que pour des raisons physiques. cette culpabilité, de la mère non-allaitante, est à l'origine de nombreuses dépressions post-partum.

Cela dit je ne jette pas la pierre aux mères qui allaitent (je l'ai fait moi-même) il ne manquerait plus que ça, je jette la pierre aux mères qui se posent en exemple, chose que tu remarqueras bien, je ne fais pas (je ne cesse de dire que chacune fait comme elle l'entend, et je dis même à la jeune mère qui donne le sein en plateau: toi, tu fais ce qu'il y a de meilleur. Mais les autres mères aussi.)

D'ailleurs à la sortie de l'enregistrement, j'en ai parlé avec plusieurs d'entre elles et notamment Ségolène (qui a allaité ses 3 enfants longtemps et a fondé un site consacré à l'allaitement) qui a totalement compris mes propos et était même en accord avec. Quand on prend la peine de s'écouter, on arrive à dialoguer :)

Donc je te remercierais de bien, toi non plus, ne pas détourner mes propos :)
Je ne dis rien d'autre que: il faut que chacune puisse choisir sans pression !

Marlène (Maman Travaille)

Bonjour Maitena,

Merci pour ton commentaire. C'est amusant, tu écris qu'il faut juste que chacune fasse ce qu'elle sent, (ce que j'écris à longueur de posts) mais tu te termines par une petite phrase sur les liens parents-enfants, que veux-tu dire par là ? Pourrais-tu développer s'il te plait ? :)

maitena

Laeticia, on ne pas peut baser sa vie sur ce qu'il pourrait arriver. Oui, on risque toutes de se retrouver seule. Mais on risque plein de choses..

Je trouve que cette tyranie de devoir tout réussir est beaucoup plus importante que celle des modèles des mères parfaites.

Je suis d'accord avec Badinter, c'est le choix qui compte. Laeticia, tu ne peux pas dire c'est un investisement à court terme, vous allez le regretter. C'est comme si je te disais, tu vas pas voir tes enfants grandir, tu vas le regretter alors que tu serais malheureuse comme femme au foyer.

Laeticia : "dans ce débat mère parfaites/mère indignes, je crois que les indignes ne sont pas forcément là où on croit" et Anne-Gaëlle : "Elle prétend vouloir le mieux pour son fils mais elle est prête à lui faire passer 3 heures sou les projecteurs par orgeuil.", la guéguerre continue.. Mais je persiste à dire qu'on se tire une balle dans le pied avec ces crêpages de chignon. On ferait mieux de se serrer les coudes.

Maïténa, maman qui bosse

Marlène (Maman Travaille)

Bonjour Marine,

Je n'essaye de dégouter personne de l'allaitement ! Mon seul et unique but en parlant, ma seule cible, ce sont ces mères qui se sentent nulles.

Comme la maman aux cheveux courts, infirmière, qui n'a pas allaité. Pour ma part, l'arret de l'allaitement a été très douloureux à vivre et j'aurais voulu à l'époque entendre quelqu'un me dire "tu peux être une bonne mère même si tu n'allaites pas".

Personne ne dit cela. Pourtant tout le monde s'émeut du nombre de baby blues ou de la quantité d'antidépresseurs pris par les Françaises (la plus grosse d'Europe) après leur grossesse.

Si je parle des nuits sans sommeil et des seins qui gouttent, c'est parce que je l'ai vécu ! Je trouve très culpabilisant toutes les femmes qui nous chantent la façon dont elles concilient tout à merveille, "je reprends le boulot 1 jour après mon accouchement", "moi j'ai déjà perdu 97 kilos depuis l'accouchement", "moi j'allaite à la demande 24h/24 et je baise comme une folle"...

Si mon discours a pu faire sourire même une seule mère, s'il a pu faire qu'une seule jeune maman se dise "je ne suis pas si nulle alors ?" eh bien, j'aurais réussi mon pari :)

PS Pas besoin d'allaitement pour les seins de porno stars ;)

Marlène (Maman Travaille)

@ une autre Claire: j'espère que tu me jugeras moins durement que les autres mères :)

Marine

Une chose est sûre en tout cas:
quand on voit avec quelle violence les femmes peuvent se monter les unes contre les autres (cf: les super mères qui travaillent contre les "branleuses" au foyer, les allaitantes contre les non-allaitantes ou inversement, celles qui détiennent la vérité contre celles qui ont tout faux....
eh ben, les filles, je vous le dis, on n'est pas prêtes de s'unir un jour pour défendre une cause commune, celle des FEMMES!

qu'est-ce que ça me gonfle, ces gué-guerres... si chacune veut évangéliser les autres sur les BONS choix à faire, on n'a pas fini!

Marlène (Maman Travaille)

Bonjour Laetitia,

Ton post la fait beaucoup rire !!

En effet, ce débat qui n'en est pas un sur l'allaitement permet de faire oublier le fond du problème; le retour des femmes à la maison.

J'ai trouvé dommage dans cette émission que personne n'ai été "à la mesure" d'E. Badinter. Cela dit c'est difficile de lui tenir tête tant elle est brillante oratrice, mais j'aurais vraiment aimé ressortir avec de nouvelles convictions, que le débat soit enrichi.

On a parlé du travail des femmes, etc, mais la seule chose qui ressorte c'est "a-t-on vraiment les seins qui gouttent quand on allaite la nuit ?" c'est dommage de partir d'un débat philosophique pour ne retenir que cela.

Je partage ton point de vue et je pense comme S. de Beauvoir, cf en-tête de ce blog, que seul le travail peut garantir une liberté concrète à la femme.

Et quand j'ai un "merci, bravo" pour ça venant d'Elisabeth Badinter, je me dis que ce n'est pas totalement inutile. Comme je le disais plus haut, si j'ai pu convaincre même une seule mère qu'elle n'est pas si nulle de galérer pour être une amante / mère / femme / copine parfaite, ou si j'ai pu en convaincre une seule qu'elle n'a aps à s'en vouloir de travailler, j'aurais "fait mon job" ! :)

Marlène (Maman Travaille)

Bonjour Anne-Gaelle,

Merci pour ton commentaire, ça fait chaud au coeur :)

@ Maitena: oui, on ferait mieux de se serrer les coudes. N'est-ce pas ce que je fais en créant un réseau pour les mères actives ?

Je t'invite également à rejoindre le groupe que j'ai créé, "J'allaite et je travail", ou à lire les articles portant sur la conciliation allaitement / travail sur Maman travaille. Si j'étais une dangereuse anti-allaitantes, je n'aurais pas fait cela.

Si quelqu'un fait ou entretient un "crepage de chignon" (quelle expression sexiste au passage ;) ) ce n'est certainement pas moi.

Marlène (Maman Travaille)

@ Marine: c'est EXACTEMENT ce qu'a dit Badinter avant l'émission !
Elle a dit qu'il y a 30 ans, on pouvait parler au nom "des femmes" et qu'aujourd'hui il n'y a plus "les femmes" mais plusieurs formes de femmes. "Il y a 30 ans, si on nous avait sorti les couches lavables, on serait toutes descendues dans la rue: ensemble ! pour ne pas qu'on nous impose ça !" voilà ce qu'elle a dit juste avant d'entrer en plateau...

Cela dit; "les branleuses qui sont à la maison" n'est certainement pas une expression que tu as pu entendre dans ma bouche, tellement je serais incapable d'être femme au foyer !

Marlène (Maman Travaille)

"si chacune veut évangaliser sur les choix"... je suis bien d'accord. C'est ça que j'appelle les "mamunistes", ce n'est pas forcément une mère au foyer écolo !!! c'est juste une mère qui tente d'imposer sa vision aux autres. Quand on dit pendant 20 minutes dans une émission destinée aux mères "j'allaite mon enfant car je veux le mieux pour le lui, si vous n'allaitez pas vous ne voulez pas le meilleur pour votre enfant", je prends ça comme une agression personnelle et je ne peux pas ne pas y répondre. :)

A l'inverse, certaines femmes qui allaitent le font car c'est leur envie, et ne sont absolument pas porteuses de jugements, ne prônent pas leur façon de faire (cf Ségolène) pour ma part j'ai dit et répété ne pas être ni un exemple ni un modèle, je n'ai pas cette prétention. Je suis juste une femme-de-tous-les-jours qui fait ce qu'elle peut comme elle peut, comme la plupart des autres d'ailleurs !

Marine

Marlène (aka porno-star, donc, quelle chanceuse :-)
évidemment que l'expression "branleuses au foyer" ne vient pas de ta bouche, tu me connais un peu! :-)

je caricaturais, voilà, pour vraiment faire part de mon dépit...
impossible de s'unir, nous, les femmes!
oui, on est très différentes... mais si on était plus intelligentes que ça, on s'unirait malgré nos différences, pour défendre une cause supérieure, celle du droit au choix!
mais là, pour le coup, je suis trop angélique... les femmes ne sont que des hommes comme les autres, finalement ;-)

Marlène (Maman Travaille)

J'ai découvert sur un forum que je faisais "pouffe qui passe son temps chez le coiffeur au lieu de donner le sein" donc tu sais, porno star finalement ça me va aussi. (#jaimelesgensquijugentalemportepiece)

Sincèrement, je ne suis pas inquiète sur ton "cas" Marine ;))

Le débat avec toi est en général intéressant, car tu avances de vrais arguments et on sent un fond. Tout n'est pas noir ou blanc, donc c'est intéressant, et je pense que nos avis ne sont finalement pas si différents si on creuse un peu et qu'on sort des "petites phrases télé" (il faut aussi garder à l'esprit qu'à la télé il y a un montage, des coupes, un angle. Sur Canal quand j'ai dit que je gardais ma fille 2 jours par semaine, ou que j'allais lui donner une soupe maison le soir même, ça n'a pas été gardé ça n'allait pas dans le style du reportage - ce que je comprends très bien :) )

Marine

@ Marlène:
ah, ça! je crois que quand on commence à avoir un chouilla de médiatisation comme toi... on doit bien évidemment prêter l'oreille aux critiques comme aux compliments.... mais, je crois, surtout, FUIR les forums, où les gens disent tout et n'importe quoi!
ou bien se créer une belle grosse carapace bien épaisse, mais ça, ça doit venir avec les années, je suppose.

(moi aussi, j'aime discuter avec toi :-)

maitena

@Marlène : quand j'entends "c'est un investissement a court terme" moi aussi je me sens agresser.
Quand je parle de crêpage de chignon (alors serrons nous les couilles.euh, les coudes ;) ), je n'accuse personne en particulier. C'est juste le débat autour de ce livre qui dérive comme ça et je trouve ça dommage.

Pour ce qui est des liens parents-enfant, c'est un peu hors sujet. C'est cette mode des "mauvaises mères" qui fait que je me pose des questions. On peut en rire, mais pour certaine personne (pas la majorité), est ce que ça cache pas un malaise?

Je suis professionelle de la petite enfance, et je vois des parents qui sont un peu "déconnectés" de leur enfant. Pour eux, c'est une galère, une corvée. Si le petit est malade le jour de RTT et qu'on le prend pas à la crèche, ils font une tête..
Malgrè leurs nombreux RTT, jamais ils ne garderont leur enfant en semaine, c'est 10h à la crèche quoiqu'il arrive. Et pendant les vacances, c'est le baby club (qui devrait être interdit pour les touts petits, car si en crèche on fait une période d'adaptation ce n'est pas pour rien...).

Ce matin, E.Badinter a dit que il y a quelques années, jamais elle n'avait entendu des parents dire "je pensais pas que c'était si dur".
Ces parents là ne se sentent pas assez soutenu?
Ils n'ont pas de plaisir à être avec leurs enfants?

Bref, ça concerne que quelques personnes et c'est hors sujet mais je vois le bien être de l'enfant à cause de mon métier.

marie

Bonjour,

Je n'ai pas encore vu l'émission (je travaille héhé...), mais j'ai lu "le conflit" et je rejoins clairement E.Badinter sur un point : à la maternité, à la pmi, chez la pédiatre, tout le monde a le même discours insidieux et hyper culpabilisant "vous faites comme vous voulez, mais allaitez, c'est mieux", "mais non pas le biberon tout de suite, allez allaitez encore un peu". Perso, je ne suis pas arrivée à allaiter ma fille (pas assez de lait, elle affamée s'énervait, têtait des heures, moi je n'en pouvais plus, j'avais mal, bref ça n'a pas été un moment très zen). Du coup, culpabilisation énorme de ma part, l'étiquette de mauvaise mère scotchée sur le front en fluo clignotant... Sauf que du jour où ma fille est passée au biberon, elle a été rassasiée, fin du problème et épanouissement des 2 côtés. Donc oui laissons aux femmes le choix de faire ce qu'elles veulent sans les culpabiliser.

Par contre, un point qui me dérange, c'est le fameux "une femme mariée sur 2 divorce"... Je trouve dommage de ne pas faire ce qu'on a envie de faire (arrêter de travailler pour garder son enfant par exemple) sous prétexte qu'il faut assurer ses arrières. La raison doit prendre le pas sur l'engagement amoureux ? Je trouve ça assez glauque de se dire que potentiellement on va se séparer donc on travaille. Ca donne une connotation assez dure au travail, et surtout ça donne un arrière-goût amer à la relation amoureuse... Je ne suis pas totalement bisounours naïve non plus, mais bon je n'aime pas ce constat froid appliqué à un domaine qui est tout sauf raisonné.

Bref, autant de femmes, autant de cas différents, et tout à fait d'accord avec Marlène : tant qu'on dialoguera sans tenter d'imposer notre opinion aux autres, on arrivera à défendre nos droits... sinon on est mal barrées !

petit-scarabée

1 - A propos du babyblues : il est sans doute moins dû au fait de se sentir culpabilisée de ne pas allaiter, que de la séparation inutile du bébé et de sa maman tout de suite après la naissance. Quand la naissance s'est bien passée, quand le bébé se porte bien, il n'y a pas de raison de lui prodiguer des soins immédiatement (pesée, bain, etc). Cette séparation entraîne chez la mère la sécrétion d'hormones identiques à celles du deuil. Si elle ne voit pas son bébé, son cerveau primitif interprète ça comme le fait qu'il est mort à la naissance. C'est un instinct de survie, elle fait son deuil et continue sa route. Résultat, quand le bébé revient "tout beau tout propre", elle ne le reconnaît pas, le lien est plus difficile à faire. Je schématise, je n'affirme pas que ça arrive systématiquement ni que ça explique tout, mais cette séparation précoce joue beaucoup. N'en déplaise à Mme B., les hormones de la naissance jouent un rôle important, même si nous sommes plus que de "simples" mammifères.

2- Je rejoins Maitena sur ce qu'elle souligne concernant cette pente glissante de la mode de la mère indigne. Comme s'il fallait s'en vanter, je ne comprends pas pourquoi cette levée de boucliers. On sait toutes que le modèle de la mère parfaite n'existe pas, mais ça ne nous empêche pas de vouloir s'en rapprocher (selon notre propre idéal), sinon pourquoi faire des enfants ? Dans ce cas, pourquoi revendiquer d'être l'inverse ?

3- Je ne vois pas comment materner son enfant pendant ses premiers mois mettrait en danger l'indépendance de la femme. On ne fusionne pas avec son enfant pendant 10 ans ! J'ai pris 1 an de congé parental, j'ai materné à fond pendant cette période (qui a d'ailleurs été difficile, oui, par manque de soutien pour répondre à un commentaire précédent). Puis j'ai repris le travail, ma fille a maintenant 22 mois, et est toujours allaitée pour notre plus grand plaisir à tous les 3 (le papa est partie prenante de l'aventure !). Je n'ai jamais eu besoin de tirer mon lait, cela n'est indispensable que pendant les 6-8 premiers mois de l'enfant si on n'est pas avec lui à plein temps (notez bien que je ne dis pas à 100% non-plus). Quelle méconnaissance des besoins de l'enfant et de l'allaitement de penser qu'il faut être disponible et "à son service" 24h/24 pendant des années !

carla

dommage petit scarabée ça pourrait être intéressant ce que tu dis si tu n'avais pas fini par une phrase méprisante

cat

pas de souci pour le site des mamunistes, c'est normal qu' elles réagissent car elles doivent se sentir un peu déstabilisées comme la jeune Ségolène de ce matin ( par ailleurs très sympa et authentique)tu t'en fiches! ceci étant , il est vrai que l'on peut tout à fait allaiter et avoir une vie affective et Sexuelle épanouie, le papa peut être très heureux d'accompagner sa femme dans cette expérience , souvent l'humour et la complicité sauvent de bien des situation s pathétiques!!! et surtout , ça ne dure qu'un temps!!! 2, 3 ou 4 mois qU'est ce que c'est dans une vie?!!!!!!!! on n'est pa s moins glamour on l'est autrement, je pense pour ma part que le vrai combat n'est pas sur ce sujet mais vraiment sur celui du partage des tâches et de 'organisation du travail social: car là les enjeux sont considérables et concernent vraiment le couple , la famille, les enfants, la société toute entière; bises et bravo pour tes interventions très drôles qui ont déridé et fait rire Élisabeth badinter!!!

la maman de Guillaume

je n'ai pas eu le temps encore de regarder l'émission, mais je viens lire des commentaires.

En fait, j'ai surtout l'impression (à ce que je lis ici ou ailleurs) que ce ne sont pas les autres qui nous culpabilisent, mais nous même, à se dire qu'on aurait mieux fait de faire le choix de l'autre ! Ah la la, cette peur de ne pas faire le mieux pour notre enfant !

E.D.

Les mères maltraitantes sont à la majorité des cas des mères prétendues poules justement. Des mères frustrées qui étouffent et craquent un jour. Les actualités sont fourbues d'exemples, tandis que les mères qui prennent du temps pour travailler ou vivre savent déconnecter et sont plus rares à se rendre coupables d'infanticide ou de maltraitance. De facto la comparaison entre le baby-club Med et la maltraitance est maladroite. J'en sais quelque chose je suis avocate spécialiste du droit de l'enfant et professeure de criminologie depuis 11 ans.
Cordialement

maitena

Je ne suis pas d'accord ED. Des enfants qui ne voient pas leur parents souffrent. C'est juste silencieux. Mais je ne le compare pas à la maltraitance dont tu parles.

maitena

Mais on parle toutes les 2 d'une minorité. Loin de moi l'idée de généraliser.

une autre Claire

Oh Marlène... Je n'arrive vraiment pas à voir la vidéo...Je vais donc aller lire les sites... de tes destructrices, car c'est souvent comme ca qu'on en apprend le plus. Visiblement le débat à l'air d'avoir un peu dévié comme je le redoutais !
J'espère qu'on va arriver à faire avancer le droit des femmes et à adoucir le regard de la société sur celles qui travaillent. Perso j'avais la crèche d'entreprise en bas de mon bureau, j'ai allaité en travaillant, j'ai tiré mon lait pensant sans me poser de question que c'était le meilleur pour mon fils... et je peux dire que c'était fatiguant et pas facile, vu le milieu très masculin dans lequel je travaille. Avec le recul, je ne suis pas sure que cet allaitement de 4 à 6 mois était tellement nécessaire. Coincée entre la culpabilité de ne pas le faire et celle de quitter mon poste, je dirais que c'était une chance que mon entreprise fasse cela. J'ai envie de me battre pour qu'on ait toutes ce choix mais que ca se fasse sans préjugés ni obligations et que le regard des hommes autours ne soient pas "tiens une mère nourricière" mais "tiens ma collègue a fini son dossier". Il faut ouvrir l'esprit de la société Française qui se replie complètement sur elle-même. Merci Marlène d'essayer, mais c'est normal que tu t'attires les foudres, tu es avant tout une femme et une maman et tu vas un peu à contre-courant. Bon courage !

Madame Sololine

Eh bien moi, je suis nulle en allaitement et j'étais d'accord avec toi : on est pas obligées d'allaiter pour donner le meilleur à son bébé. Jusque là, tu me plaisais.
Tu m'as moins plu quand tu es tombée dans le cliché ridicule de la femme au foyer qui est forcément rentière et millionnaire au SPA. Merci pour le cliché blessant.
Je ne suis pas issue de la noblesse, je n'ai pas d'héritage de malade qui m'attend, je n'ai jamais mis les pieds à la thalasso. Mon mari est prof, on a pas un salaire délirant et pourtant avec deux enfants on ne mange pas des pâtes tous les jours, et je ne crois pas qu'on ressemble à des malheureux en haillons. On peut faire le choix de ne pas travailler pour voir grandir ses enfants, mais il faut simplement avoir le mode de vie qui va avec. Ne pas dépenser son argent... en SPA justement ;)
Madame Badinter était toujours calme et pleine d'empathie. Elle ne m'a jamais blessée parce qu'elle n'a pas eu besoin de sarcasmes pour se faire comprendre.
Pourtant moi aussi je suis cliente du genre mauvaise mère, ça me fait toujours sourire. Quand il devient une manière de juger les autres, ça me fait moins rire...
Pour autant, j'étais d'accord avec la plupart des choses que tu disais et je t'accorde que l'exercice ne devait pas être évident.
Bravo en tous cas d'avoir le courage de tes opinions face à toutes celles qui diabiolisent les non-allaitantes ;)

Laeti

et bien moi j'ai trouvé Marléne superbe. son discours est réel et il n'y a que la vèritè qui blesse. en plus elle est drôle!!!!

Marlène (Maman Travaille)

@ Laeti: merci beaucoup c'est vraiment gentil à toi.
@ Madame Sololine: je suis consternée par ton hypocrisie. Sur un autre site, tu dis que tu aimerais me faire "bouffer mon micro" et que je suis "une pouffe bronzée en plein milieu du mois de mars" (excuse moi d'être moitié Corse moitié Italienne et donc d'avoir la peau un peu matte !! non mais on rêve !)et ici tu n'oses même pas donner ton URL.
Quand je parle d'allaitement comme je l'ai déjà dit et répété, je parle pour moi, parce que mon expérience en la matière a été malheureuse. C'est la même chose pour travailler, ou ne pas travailler. Avec un mari prof (métier de mes parents et de ma soeur, donc que je connais un peu) je suis curieuse, d'une saine curiosité, de savoir comment tu fais pour ten sortir financièrement. Car dans l'absolu, nous toutes et nous tous aimerions arrêter de travailler, mais ce n'est pas possible financièrement. je pensais aussi à toutes ces mamans solos pour qui ce n'est pas un CHOIX. je n'ai jamais mis les pieds chez une esthéticienne de toute ma vie, je passe 12 heures par jour à travailler et le reste à m'occuper de ma fille, alors on se demande bien qui cède à la facilité du cliché ici !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

 

Madame figaro

 

 

Marleneschiappafrance21

Marleneschiappafrance22

 

Revoir le passage sur Maman travaille dans les 5 dernières minutes, au 13h de France 2, Elise Lucet: -> ici

 

 

Pp4hsELLE

 

Pp4hsmelissatheuriau

 

PP4HSdedicace

 

PP4HSparents

NOUVEAU

Le Guide de Grossesse de Maman travaille

Semaine par semaine, toutes les infos

et tous les conseils pour vivre

une grossesse active & heureuse !

Guide grossesse maman travaille